Le blog de teuflebroc

Le Cabinet de Curiosités VIII

Le chien noir de La Pezade

Sur la route du Sel entre Languedoc et Rouergue, à la
frontière des deux provinces, se trouve la croix des Infruts. Là,
chaque année, selon une légende locale que nous avons
retrouvée dans l'ouvrage d'Arthur Castanier, Du Caroux au
Larzac, le fermier de La Salvetat avait coutume d'aller porter
une ration de sel à un étrange chien noir.
Louisou de Ribaou, le domestique de la ferme du mas de
Lubac, fut envoyé, par son maître, chercher du sel afin de
préparer la salaison du porc. Chemin faisant, il rencontra un
de ses anciens camarades qui se rendait au pied de la croix des
lnfruts afin de remettre au chien noir la ration de sel annuelle
que lui devait la ferme de La Salvetat.
Notre homme qui ne croyait. ni au diable, ni au récit
fantastique, suivit son compagnon jusqu'au lieu-dit et s'empara
du sac de sel destiné à l'animal. Le crépuscule tombait et,
avec lui, un brouillard épais commençait à s'étendre peu à peu
sur le Larzac. Alors, Louisou commença à entendre dans le
lointain comme un hurlement de chien et puis, tout à coup,
devant lui se dressa quelque chose d'énorme, faisant une tache
sombre dans le brouillard. Ce n'était qu'une illusion, du moins
le crut-il. Arrivé au mas de Lubac, il remit à ses maîtres la
provision de sel.
Et, dans la nuit, tout à coup, des aboiements terribles
emplirent la ferme. Aux dires de ses maîtres, aucun chien de la
bergerie n'aboyait de la sorte. Les aboiements ne cessaient de
résonner dans toute la maison. Louisou comprit que le chien
noir devait y être pour quelque chose. Le lendemain, les
quartiers de porc salé de la veille ne se trouvaient plus au
saloir.

Les malheureux fermiers furent obligés d’égorger un nouveau porc s’ils voulaient avoir de quoi manger.

Pour la salaison de ce deuxième porc, Louisou reprit le chemin de la Pezade, mais en arrivant à la croix des lnfruts, il aperçut un gros chien noir assis qui le regardait arriver.

 »Et mon sel ? Quand donc me rapporteras-tu le sel que tu m’as voler ? » lui dit-il.

Louisou voulut répondre, mais de sa bouche ne sortirent que des hurlements. Le chien le regardait avec des yeux terribles et pleins de feux.

Epouvanté, Louisou de Ribaou quitta le mas de Lubac. Il chercha à se louer et, l’hiver suivant, il se maria, un an après, jour pourtour, la rencontre du chien noir. La nuit de ses noces, il ne cessa d’aboyer et sa femme en mourut de frayeur une semaine plus tard. Et, chaque année, il poussait les mêmes hurlements… Jamais on ne parvint à conjurer le sort dont il fut victime. Nul ne sait si Louisou de Ribaou a existé. Quand nous nous sommes rendus à L’Hospitalet-du-Larzac, personne ne s’est souvenu de cet infortuné. S’agit-il alors d’un récit très ancien qui aurait mêlé fait historique et pratique démoniaque ?

L’impôt que le domestique du mas de Lubac donne au chien noir ressemble à la gabelle de l’Ancien Régime, redevance perçue par le pouvoir royal sur le sel. Cette denrée, nécessaire à la santé des moutons et à la conservation des viandes et poissons, faisait l’objet sur le Larzac d’une contrebande effrénée, plus particulièrement, au lieu-dit La Pezade. Le sel, qui venait des Salines de Peccais en Languedoc, transitait vers le Rouergue, à cet endroit-là. Les paysans du Larzac trouvaient le sel cher et se plaignaient, à juste titre, de ne pas pouvoir toujours en acheter. Ce chien noir n’incarnerait-il pas le personnage honni du gabelou, collecteur de l’impôt, qui pressurait les paysans ?

(Les êtres de la brume et de la nuit. A. Bloch-Raymond & J. Frayssenge – Les presses du Languedoc / Max Chaleil éditeur)

Cette entrée a été publiée le mars 12, 2012 à 9:44 et est classée dans Le Cabinet des Curiosités. Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s